Sportstech DFT200 : avis, test complet, prix et promo

Vous avez entendu parler du Sportstech DFT200 , et maintenant vous aimeriez mieux connaître cet outil ? Vous trouverez ici mon avis complet.

Il n’y a pas beaucoup de tapis roulants capables d’offrir les caractéristiques de ce modèle particulier, qui se distingue par une série de goodies que je trouve remarquables. C’est en fait un luminaire solide et élégant, surtout si vous choisissez la version avec des finitions en bois, mais en même temps super fin et compact. En pratique, c’est le parfait compromis entre un tapis de course professionnel et un à utiliser à la maison, ce n’est pas pour rien qu’il est considéré comme le meilleur tapis de marche du marché , parfait si vous souhaitez vous entraîner tout en travaillant sur votre PC ou en regardant la télévision. Voyons donc quelles sont les principales particularités de ce petit bijou Sportstech.

Analyse tapis de course Sportstech DFT200 

Sportstech DFT200 

1. Compacité et structure Sportstech DFT200

Comme son nom l’indique, le Sportstech DFT200 est un tapis roulant de bureau. Sa structure est en effet totalement dépourvue de poignées, et se limite exclusivement à la surface de roulement, à la seule exception de l’afficheur placé devant la bande. Il est si compact que vous pouvez l’utiliser aussi bien à la maison qu’au bureau, car l’absence de structure surélevée avec poignées et présentoir le rend parfait pour n’importe quel endroit. Si vous souhaitez vous entraîner pendant que vous êtes au travail, c’est exactement l’option qu’il vous faut.

Le cadre est si fin (17 cm de haut) que le rangement du tapis de course est un jeu d’enfant, au point qu’une fois l’entraînement terminé, vous pouvez le placer sans effort sous votre lit. De plus, étant assez léger (29 kilos), rien ne vous empêche de le soulever et de le ranger à la verticale. Considérez alors qu’en plus d’être un incontournable en termes de confort et de compacité, c’est aussi un choix gagnant quant à la beauté du design. En fait, il a un style unique en son genre, et il existe également deux versions avec des finitions en bois clair ou foncé très accrocheuses.

Cependant, la légèreté et la compacité demandent quelques sacrifices, notamment au niveau de l’autonomie maximale. Le Sportstech DFT200, en fait, est un tapis roulant capable de supporter des individus ne pesant pas plus de 110 kilogrammes. Cependant, je vous recommande de l’acheter si vous ne pesez pas plus de 100 kilos, car ce n’est pas un outil adapté aux personnes en surpoids qui souhaitent perdre du poids, ni aux utilisateurs ayant une corpulence robuste. Dans ces cas là le moteur ne serait pas en mesure de gérer la situation, avec le risque de surchauffer et donc de s’abîmer.

Avant de continuer, je voudrais souligner un autre facteur structurel important : le Sportstech DFT200 est vendu sans guidon. D’autre part, vous avez toujours la possibilité de monter la barre de support, mais vous devrez l’acheter séparément, car elle n’est pas incluse dans le package.

2. Puissance et vitesse

Je tiens à préciser tout de suite que, étant un modèle peu encombrant, il ne peut pas vous offrir les mêmes performances qu’un tapis de course pour la course, donc professionnel.

Pas mal, car il compense par bien d’autres qualités, à commencer par une série de données techniques remarquables pour cette catégorie d’appareils. Tout d’abord, il vous permet de choisir entre 8 niveaux de vitesse différents, de 1 km/h jusqu’à un maximum de 7 km/h. Cela signifie qu’il est assez polyvalent, car il répond aux besoins de chaque utilisateur : en résumé, vous pouvez l’utiliser pour faire une promenade douce ou une course légère, en vous rappelant que la vitesse de la courroie ne peut pas dépasser 7 kilomètres par heure.

Après tout, ce n’est pas un défaut, mais un choix, puisque selon toute probabilité vous l’utiliserez devant un bureau ou à la télévision. N’étant pas conçu pour un entraînement intensif, il permet de faire du sport mais sans renoncer à la détente ou au travail. Pour vous donner un exemple pratique, si je devais l’utiliser pour une vraie course personnellement, je ne serais jamais capable de rester concentré pour travailler, aussi parce que je risquerais d’être déséquilibré et de me blesser.

Si comme moi vous avez déjà de l’expérience avec les tapis roulants, vous savez que le but premier est de s’entraîner sans mettre en péril la santé des articulations.

Chapitre puissance : encore une fois, nous devons accepter des compromis. La puissance du moteur du Sportstech DFT200 ne peut en fait être comparée aux modèles standard, mais c’est une règle qui s’applique à tout tapis roulant de bureau. La puissance de cet appareil commence à partir de 560 watts (0,75 HP), jusqu’à un maximum de 1 190 watts (1,59 HP). En d’autres termes, il est plus adapté à la marche et au jogging, et non à la course elle-même.

3. Inclinaison de la bande Sportstech DFT200

Ce tapis de course ne permet pas d’incliner la ceinture, vous ne pouvez donc pas modifier l’inclinaison, personnalisant l’effort déployé. Même dans ce cas, cependant, c’est un renoncement qui n’impacte pas tant que ça, compte tenu des finalités précises de ce dispositif. En réalité le tapis est déjà réglé avec une pente minimale, ce qui sert également à alléger la charge du moteur lorsque vous le réglez à bas régime.

4. Système d’auto-lubrification

C’est l’une des rares notes négatives de ce modèle peu encombrant de chez Sportstech, et je fais notamment référence à l’absence de système d’autolubrification. Cela signifie que vous devrez le faire à la main, et le faire environ une fois par mois, si vous l’utilisez de façon sporadique. Si par contre vous comptez l’utiliser souvent, je vous recommande personnellement de le lubrifier après environ 30 heures de marche, pour éviter qu’il ne s’abîme. De plus, le ruban n’est pas éternel et vous devrez de toute façon le remplacer, en raison de l’usure typique des modèles non autolubrifiants. Quand? Après environ 3 000 kilomètres de voyage.

Sachez que l’entretien et la lubrification sont essentiels, alors ne l’oubliez pas. Un tapis roulant non lubrifié, en effet, après un certain temps, commence à compromettre les performances du moteur. En raison de la friction accrue, le moteur aura plus de mal et pourrait donc surchauffer et tomber en panne, et nous ne voulons certainement pas courir ce danger. Comment se déroule la lubrification manuelle ? Croyez-moi, c’est très simple : il suffit de soulever le tapis après avoir légèrement incliné l’appareil, en versant quelques gouttes d’huile de silicone dans la zone centrale de la plateforme.

Ensuite je vous conseille de démarrer le tapis de course à vitesse minimale, et de faire tourner le tapis environ 5 minutes, de façon à permettre à l’huile de lubrifier correctement toute la surface et de manière homogène.

5. Interactivité et programmes Sportstech DFT200

Pour optimiser l’espace, Sportstech a pensé à une solution intelligente et vraiment pratique : via l’écran de l’appareil, vous ne trouverez donc pas les boutons tactiles classiques sur lesquels appuyer, mais uniquement une zone avec une série de feux de signalisation. Alors comment gérer les fonctions du Sportstech DFT200 ? Simplement à l’aide de la télécommande fournie, qui se connecte à l’application, et qui permet de sélectionner les différents réglages directement depuis sa tablette ou son smartphone.

Les fonctions sont peu nombreuses et basiques, mais les indispensables sont toutes là. Plus précisément, grâce à l’application, vous pouvez contrôler la télécommande et régler, par exemple, le niveau de vitesse. De plus, vous pourrez vérifier le nombre de calories que vous avez brûlées et la durée totale de l’entraînement, par conséquent, vous aurez toujours un aperçu clair et complet de votre séance d’entraînement. Et les programmes ? Le DFT200 n’en possède pas, vous pourrez donc déterminer le type de démarche, en fonction de vos souhaits ou de vos besoins d’entraînement. Dans tous les cas, je vous assure que la gestion de cet appareil est vraiment très simple, et qu’il vous faudra quelques minutes pour vous y habituer.

Ensuite, lorsque vous avez fini d’utiliser votre tablette ou votre smartphone, vous pouvez le placer dans le support spécial pour appareil, afin que vous puissiez profiter de la promenade pendant que vous travaillez ou regardez la télévision. En bout de ligne, l’écran de ce modèle est littéralement remplacé par votre tablette, et c’est un facteur que vous devez connaître avant de l’acheter.

6. Confort en course

Malgré sa taille compacte, le Sportstech DFT200 a une surface de course assez grande par rapport aux autres modèles peu encombrants. La largeur du modèle atteint en effet jusqu’à 56 centimètres, tandis que la longueur est égale à 130 centimètres. La hauteur, cependant, comme je l’ai déjà prévu, n’est que de 17 centimètres. De plus, les deux zones d’entrée sont assez grandes, vous pouvez donc monter et descendre du convoyeur sans aucun problème. Malheureusement, la clé pour bloquer la bande en cas de chute accidentelle est manquante, mais sa structure compacte ne permettait pas de l’ajouter.

Autres caractéristiques importantes

À ce stade, vous devriez déjà avoir une idée des particularités du Sportstech DFT200, un tapis roulant de bureau très compact qui peut être géré via une tablette. Cependant, il y a d’autres caractéristiques importantes à souligner, pour comprendre exactement de quel type de produit on parle.

  • Accessoires : le forfait comprend uniquement la télécommande gérable via une application propriétaire et un support pour tablette ou smartphone. Bien qu’il soit possible de monter la barre de sécurité, elle doit être achetée séparément car elle n’est pas incluse dans le lot.
  • Connectivité : Le Sportstech DFT200 n’est pas équipé d’un module WiFi, il ne peut donc pas être connecté à Internet. Mais la télécommande oui, puisque vous pouvez la connecter à votre smartphone ou tablette via Bluetooth : une solution alternative pratique et intelligente, pour remédier à ce manque.

Acheter sur Amazon

Fiche technique tapis de course Sportstech DFT200 :

  • Dimensions : 147 x 59 x 15 cm
  • Poids : 29 kg
  • Vitesse maximale : 7 Km/h
  • Surface de course : 130 x 56 cm
  • Poids maximum utilisateur : 100 Kg
  • Inclinaison : Non inclinable

Avantages

✔ Ultra-compacte

Étant un modèle de bureau, il prend très peu de place et permet de le ranger aussi bien à la verticale, que sous le lit ou même le canapé. Si vous avez des problèmes d’espace à la maison ou au bureau, je vous assure que vous remarquerez à peine la présence de ce tapis de course, et vous pourrez le ranger sans le moindre encombrement.

✔ Idéal pour la marche

Le Sportstech DFT200 est né comme un tapis roulant pour la marche ou pour le jogging léger, et est vraiment le top de ce point de vue. Il est vrai que vous ne pouvez pas incliner la bande, mais dans votre cas, vous n’en aurez pas besoin.

✔ Conception magnifique

Vous avez la possibilité d’acheter 3 versions différentes : la première avec des finitions métalliques argentées, les deux autres avec un grain de bois (clair ou foncé). Je vous recommande d’opter pour le bois, afin d’ajouter également une belle touche de style à votre bureau ou à votre maison.

✔ Matériaux de qualité supérieure

Le prix n’est pas exactement bon marché, mais il est justifié par la grande qualité des matériaux. La caisse est en effet très solide, ainsi que la plate-forme et la courroie, et il en va de même pour le moteur : même s’il n’est pas très puissant, il ne manque pas de fiabilité et si vous ne le soumettez pas à des efforts intenses il durer toute une vie.

✔ Bonne polyvalence

Malgré ses limitations, rappelons que ce tapis de course permet de sélectionner 8 niveaux de vitesse différents, et de gérer manuellement la marche via la tablette. Vous pourrez donc compter sur un bon degré de personnalisation de l’entraînement, mais sans possibilité d’ajuster la pente.

Inconvénients